Valorisation de notre matière première et ressources

Nous valorisons notre matière première, la betterave sucrière, en extrayant le sucre pour le cristalliser ou pour le fermenter en alcools et en bioéthanol.
Par ailleurs, et c’est moins connu, nous participons aussi, sur nos sites industriels, à la valorisation du blé, de la luzerne, de résidus de l’activité viticole ou encore de certains solvants industriels, toujours dans une logique d’économie circulaire.

Une matière première, la betterave sucrière, et des produits très diversifiés

La betterave permet de produire du sucre alimentaire bien sûr, mais pas seulement !

Depuis de nombreuses années, Cristal Union produit également de l’alcool alimentaire, industriel et cosmétique.

Plus récemment, la gamme s’est encore élargie, dans l’alimentation infantile, dans la biocarburation ou, bien sûr, dans le secteur pharmaceutique avec la production d’alcools destinés aux gels hydroalcooliques, activité dans laquelle nous sommes devenus le leader en Europe en 2020.

Une diversification de l’approvisionnement de nos sites industriels

Même si notre activité reste avant tout centrée sur notre matière première principale, la betterave sucrière, nos sites industriels ont su élargir leur approvisionnement au fil des ans.

Notre distillerie Cristanol transforme les substrats de sucrerie, le blé entier, les résidus de l’industrie amidonnière voisine, et produit désormais des alcools d’une pureté inégalée pour servir les plus grandes marques de spiritueux dans le monde entier !

Sur notre site de Dislaub, nous sommes capables d’offrir une seconde vie à des solvants et alcools industriels usagés, en les régénérant.

Notre distillerie Goyard collecte pour sa part des coproduits et résidus de l’industrie viticole de son territoire, pour les transformer en matières à forte valeur ajoutée comme les polyphénols ou les huiles essentielles.

Ces diversifications sont possibles car nos outils industriels sont adaptés pour fonctionner en synergie avec d’autres avec d’autres filières. Une belle logique d’économie circulaire !

Le bioéthanol, un produit d’avenir à faible impact environnemental

Le bioéthanol est un carburant d’avenir dont les qualités environnementales sont démontrées : il permet en effet de réduire de 60 à plus de 95% les émissions de gaz à effet de serre, en comparaison des carburants classiques.
Troisième producteur européen, Cristal Union fabrique du bioéthanol à partir de matières premières agricoles (betterave, blé), de résidus de sucreries issus de ses propres sites, mais aussi des résidus comme les marcs et lies de vins ou des résidus d’amidonnerie, issus d’industries voisines.

100% de l’eau des betteraves réutilisée !

Fortement engagés dans la logique d’économie circulaire, nous veillons à protéger l’une des ressources les plus précieuses d’entre toutes, l’eau. Chez Cristal Union, nous réutilisons 100% de l’eau contenue dans nos betteraves.

Les betteraves contiennent plus de 70% d’eau ! Autrefois considérée comme un inconvénient, cette propriété est désormais devenue un atout. Depuis 2010, Cristal Union a investi considérablement dans ses sites industriels afin de réutiliser l’eau contenue dans les betteraves et ainsi réduire son prélèvement d’eau du milieu naturel. Désormais, les sucreries utilisent l’eau qu’elles extraient de leur matière première !

Entre 2010 et 2020 nous avons ainsi réduit de 57% notre prélèvement d’eau dans le milieu naturel, 5 millions de m3 d’eau ont été économisés par an !

Deux étapes du procédé sucrier consomment de l’eau : le lavage des betteraves en entrée d’usine et l’extraction du sucre des cossettes de betterave.

Deux étapes sont productrices d’eau : la siroperie permettant de purifier et de déshydrater les jus sucrés extraits de la betterave et la cristallisation du sirop en sucre blanc.

Un juste équilibre a donc été trouvé à force de réglages de nos outils. L’eau récupérée en siroperie et en cristallisation est désormais réutilisée pour le lavage des betteraves et l’extraction du sucre.

Après la campagne betteravière, l’eau en excès est stockée dans des bassins à proximité des sucreries. Une fois décantée, elle est utilisée pour l’irrigation des parcelles alentours, rendant ainsi un fier service aux agriculteurs en période estivale.

Toute l’eau est réutilisée et valorisée, jusqu’à la dernière goutte !