A la suite de la période de gel intense et inattendue qui a frappé les cultures de betteraves, Cristal Union poursuit son action exceptionnelle de soutien : le Groupe coopératif a ainsi annoncé, en marge de la visite du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie sur une exploitation à Saint-Escobille (Essonne), que 60% des semences destinées à soutenir les agriculteurs impactés à ce jour ont déjà été livrées, 100% le seront la semaine prochaine.

Pour rappel, tous les secteurs betteraviers sont touchés et plus particulièrement le Sud de Paris. L’intensité des dégâts étant très variable selon les situations (date de semis, stade des betteraves, exposition de la parcelle, humidité du sol…), les équipes betteravières de Cristal Union sont mobilisées depuis désormais une semaine pour évaluer le potentiel des parcelles et identifier celles qui devront être semées à nouveau. Cette évaluation se poursuit suite aux nouveaux épisodes de gel des derniers jours qui touchent également la zone Champagne.

Le Conseil d’Administration de la coopérative avait décidé dès jeudi 8 avril de fournir gratuitement de nouvelles semences.

A ce stade, les surfaces impactées pourraient approcher les 25 000 hectares pour le Groupe.

« La visite du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur l’exploitation de l’un de nos coopérateurs très durement touché par cet épisode de gel exceptionnel témoigne d’une véritable prise de conscience des enjeux climatiques de la part des pouvoirs publics. Je ne peux que m’en féliciter. Le coopérateur qui nous a accueillis hier avait déjà perdu plus de 60% de sa récolte l’année dernière à cause de la jaunisse et de la sécheresse : l’agriculture est victime des aléas climatiques et sanitaires. Nous saluons la volonté du ministre de vouloir agir sur ces enjeux vitaux pour nous. », déclare Olivier de Bohan, Président de Cristal Union.

« Nous avons pris une décision de solidarité envers nos coopérateurs touchés par cet épisode de gel exceptionnel. C’est aussi une décision économique. Nous avons besoin de surfaces de betteraves suffisantes pour approvisionner nos sucreries, nos distilleries et toutes nos unités de transformation afin de les faire fonctionner à pleine charge, et de pouvoir livrer tous nos clients, dans l’intérêt de l’ensemble de notre Groupe, de ses coopérateurs et de ses emplois. », déclare Alain Commissaire, Directeur général de Cristal Union.

 

Télécharger le communiqué de presse