« Depuis plus de 10 ans, Cristal Union transforme ses pratiques. Notre transition énergétique achevée, nous anticipons sur les obligations réglementaires pour réduire l’empreinte carbone de nos activités. C’est tout le travail mené jusqu’à aujourd’hui qui nous permet de franchir cette nouvelle étape. Nous débutons ainsi 2021 sous le signe de la détermination avec la volonté de renforcer nos actions en faveur de la réduction de notre empreinte carbone. », souligne Alain Commissaire, Directeur général de Cristal Union

En prenant part à l’initiative SBTi, Cristal Union affirme sa volonté d’adopter une trajectoire carbone cohérente et en ligne avec l’objectif de limiter la hausse de la température mondiale de 2°C maximum à horizon 2100. Le Groupe intègre ainsi le cercle des 1 100 entreprises pionnières engagées à l’échelle mondiale auprès du SBTi. Cette décision ambitieuse porte d’une part, sur les émissions de gaz à effet de serre relatives aux activités industrielles du Groupe et, d’autre part, sur les émissions de l’ensemble des partenaires agricoles et commerciaux, depuis la culture de la betterave jusqu’à la livraison des clients.

Le SBTi est le fruit d’un partenariat né en 2015 entre le CDP, l’UN Global Compact, le World Ressources Institute et le WWF. Il a pour mission de définir des scénarios GES étudiés pour limiter le réchauffement climatique à horizon 2100, au travers de méthodes de contraction absolue et linéaire des émissions.

Le Groupe Cristal Union s’est également vu attribuer la note A- par le Carbon Disclosure Project (CDP), dont il est membre depuis sa création en 2013. Cette plateforme internationale évalue et partage annuellement l’impact environnemental des 8000 entreprises membres. Elle se fonde pour cela sur la pertinence des politiques environnementales, des actions et des projets menés pour lutter contre le changement climatique. Cette note place ainsi le Groupe au rang des leaders dans le déploiement de dispositifs concrets et performants en matière de lutte contre le changement climatique.

La coopérative est pleinement engagée depuis 2000 dans une démarche de transition énergétique. En 2018, elle finalise un premier volet, au soutien d’investissements conséquents et de projets ambitieux, en permettant à l’ensemble des sucreries et distilleries du Groupe de produire leur énergie thermique à partir de gaz naturel et de biomasse. Ainsi, Cristal Union a pu réduire de 22% les émissions de gaz à effet de serre de ses sucreries par tonne de betterave. Elle franchit aujourd’hui une nouvelle étape.

Télécharger le communiqué de presse