Une récolte sous le signe de la sécheresse

La campagne betteravière qui débute est marquée, pour la seconde année consécutive, par les conditions climatiques sèches qui ont touché les cultures de la betterave.
En moyenne, Cristal Union attend une récolte avec des rendements très hétérogènes et proches en moyenne de 13 tonnes de sucre par hectare, supérieurs à la récolte précédente car le niveau de richesse en sucre en ce début de campagne est très élevé.
Au niveau mondial, corrélés aux cours du pétrole qui demeurent à des niveaux bas, les prix du sucre restent stables. La perspective d’un bilan mondial déficitaire en 2019/20 soutiendra les cours dans les tout prochains mois.
Sur le marché du sucre européen, les prix ont amorcé une hausse sensible, ce qui laisse entrevoir des perspectives meilleures pour 2020. S’agissant de l’éthanol, le marché reste bien orienté en prix et en volumes.

Dans un contexte de marché 2018/19 difficile, le Conseil d’Administration de Cristal Union a pris en avril dernier la décision de lancer un projet de réorganisation de l’activité du Groupe ayant pour objectif de renforcer la performance de la Coopérative et de garantir ainsi le meilleur niveau de rémunération des Coopérateurs. Ce plan de restructuration associé à un programme de réduction des coûts en interne va permette à Cristal Union de rester parmi les meilleurs acteurs européens de la filière.

Cristal Union a communiqué auprès de ses coopérateurs un prix de betteraves en hausse pour la récolte 2020 à 23 €/t à 16°, ainsi que la mise en place d’une « prime de compétitivité économique » de 2 euros sur une partie des tonnages engagés et livrés. A ces prix, s’ajouteront les différentes primes liées à la campagne (enlèvements précoces, enlèvements tardifs, complément de prix richesse notamment) et les possibles ristournes décidées par l’Assemblée Générale en fonction des résultats de l’exercice.

D’autre part, pionnier dans la production de sucre bio, Cristal Union a franchi cette année un palier en y consacrant plus de 450 hectares principalement dans son bassin betteravier du sud de Paris. S’appuyant sur son expérience à la fois de producteur de betteraves conventionnelles et de premier producteur français de luzerne bio, le Groupe prévoit de produire 4 000 tonnes de sucre en 2019.
Ce sucre sera produit sur le site de Corbeilles en Gâtinais, première sucrerie française à avoir reçu une certification bio par Ecocert, l’organisme agréé.

Mu par une volonté constante de préparer l’avenir, le Groupe Cristal Union s’organise sur le plan industriel et agricole pour être en capacité d’accueillir de nouveaux coopérateurs, particulièrement sur le site de Sainte Emilie dans la Somme. Cette sucrerie récemment modernisée dispose d’une capacité additionnelle de traitement des betteraves pouvant répondre partiellement à la restructuration en cours du bassin betteravier régional, tout en gardant une durée de campagne raisonnable.

Focus sur les démarrages de campagne

Tous les sites de Cristal Union ont démarré la campagne dans de bonnes conditions, sans incident technique majeur, selon le calendrier suivant : Fontaine le Dun : 19/09 – Bazancourt et Pithiviers : 25/09 – Corbeilles, Toury et Sainte-Emilie : 26/09 – Sillery : 29/09 – Arcis et Erstein : 01/10 – Bourdon : 02/10, et sont déjà très proches de leur nominal de production. Une bonne qualité technologique des betteraves avec des richesses élevées est également constatée dans tous les bassins.

 

Téléchargez le CP ici : 2019 10 04 – CPCU debut de campagne