En 2020, toutes les usines du Groupe Cristal Union ont réalisé une belle campagne industrielle et atteint des niveaux de production élevés malgré les conditions particulièrement difficiles de l’année.
Au total, les 8 sucreries et les 3 distilleries du Groupe ont produit 1 million de tonnes de sucre, 200 000 tonnes de pulpes déshydratées et 5 millions d’hectolitres d’alcool et de bioéthanol au cours de l’année 2020.

Avec un total de 10 millions de tonnes de betteraves travaillées par l’ensemble de ses usines au cours de la campagne 2020/2021, le Groupe Cristal Union enregistre une baisse notable mais attendue des tonnages betteraviers par rapport aux années précédentes. Une conséquence directe des ravages sans précédent de la jaunisse virale sur la production de ses coopérateurs, toutes régions confondues. Le rendement agricole moyen global avoisine ainsi 62 tonnes de betteraves à 16° à l’hectare, soit près de 10 tonnes de sucre à l’hectare, un niveau malheureusement historiquement bas.
Conséquence directe, la campagne betteravière 2020/21 de Cristal Union aura duré en moyenne 90 jours, soit 25 % de moins que les précédentes campagnes.

Toutes les usines du Groupe ont tourné à pleine capacité avec une régularité exemplaire, et sans incident notable. Ce fonctionnement optimal vient démontrer la pertinence de la stratégie industrielle du Groupe, et de ses investissements réguliers dans des outils de production innovants, avec pour objectif d’améliorer leur capacité, leur flexibilité, et leurs performances énergétique et environnementale.
Ainsi, malgré une qualité technique des betteraves fortement dégradée qui a imposé d’adapter les cadences de production, l’ensemble des sucreries du Groupe affiche une cadence moyenne journalière en hausse significative.

Des records de production ont même été établis par les distilleries du Groupe, comme l’établissement de Cristanol à Bazancourt (51), dont les nouvelles installations ont permis de décupler la production d’alcool pharmaceutique , permettant ainsi de répondre pleinement à la forte demande des marchés, notamment pour la fabrication de gels hydroalcooliques.

Ces bonnes performances tiennent notamment au fait que toutes les sucreries et distilleries du Groupe ont achevé leur transition énergétique et sont alimentées par des chaudières fonctionnant à la biomasse ou au gaz naturel. Cristal Union ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et poursuit les investissements pour décarboner ses activités, avec l’ambition d’anticiper les échéances réglementaires afin de transformer une obligation en opportunité de croissance avec des objectifs ambitieux dès 2030.

« Dans un contexte agricole et économique particulièrement difficile, nos usines ont été remarquablement opérationnelles avec des niveaux de production élevés et nos équipes ont su tirer le meilleur parti de la matière première de nos coopérateurs. Cette performance démontre la pertinence de notre stratégie industrielle et la capacité de rebond de notre Groupe. Cette année, Cristal Union atteint ses objectifs et renouera avec des résultats positifs. Le Groupe affiche une situation financière robuste et saine qui lui permet d’avancer sereinement et d’assurer ses engagements en matière de durabilité et de décarbonation. », souligne Xavier Astolfi, Directeur général adjoint de Cristal Union.

Télécharger le communiqué de presse