« Parce que l’amélioration de la performance industrielle n’est pas qu’affaire d’ingénieurs et d’investissements techniques ou informatiques, nous devons pouvoir compter sur le meilleur de chacun pour progresser encore plus vite ! Performance et qualité de vie au travail sont indissociables. »

Maurice Lombard Directeur Industriel

Entretien avec Stéphane Clément, Directeur du projet « EvE » :

Quand et dans quel contexte la démarche EvE a-t-elle été initiée ?

Cette démarche anticipe la fin des quotas sucriers en 2017. Le marché va devenir concurrentiel et l’objectif est d’améliorer la performance industrielle et la Qualité de Vie au Travail, qui sont étroitement liées, afin de faire la différence. Pour ce faire, Cristal Union prône le travail collaboratif.
Le lancement officiel de notre démarche a eu lieu en juin 2014 et les actions concrètes menées sur le terrain ont débuté en septembre 2014.

Comment cette démarche a-t-elle été déployée ?

La première étape a été de faire un état des lieux des sites. Avec l’aide de notre partenaire Quaternaire, 44% de nos salariés ont été interrogés pour identifier des pistes d’amélioration du quotidien. Un référentiel d’excellence a été défini par un groupe de travail composé de membres du ComDir, de directeurs d’établissement, de directeurs fonctionnels et d’experts techniques pour évaluer la situation de chaque site. Cet état des lieux, ainsi que les indicateurs et ratios de performance ont permis aux sites d’établir leur feuille de route, selon nos 6 axes de la performance. La feuille de route est composée de Groupe de travail EvE transverses pour traiter les problèmes identifiés sur les sites.

Par la suite, une équipe EvE s’est formée, composée de:

  • trois référents au niveau du Groupe, qui accompagnent cinq à six sites chacun. Ils définissent les méthodes, travaillent sur le benchmark et sont en support aux sites. Les sites font appel à eux en cas de besoin.
  • 14 animateurs EvE formés sur les sites. Ils ont un rôle de support et apportent la méthodologie aux groupes de travail EvE (GTE).

En quelques mots, EvE permet de régler rapidement les difficultés rencontrées au quotidien grâce à des groupes de travail collaboratifs misant sur l’intelligence collective et le partage d’expériences.

Stéphane Clément Directeur du projet « EvE » et Directeur du process conditionnement
Un Groupe de travail EvE en pleine action

Comment fonctionne un groupe de travail collaboratif ?

Il est composé de salariés, dont un parrain et un pilote, généralement agents de maîtrise. Les membres du groupe se réunissent dans un premier temps pour effectuer un cadrage du sujet, de son objectif et des méthodes à suivre. Ensuite, ils se rassemblent plusieurs fois afin d’identifier les problèmes et de proposer des solutions et/ou mettre en place des actions. Enfin, le groupe de travail EvE est clôturé : les résultats sont communiqués sur les sites, partagés au niveau du site et au niveau intersites, et publiés sur notre portail collaboratif MyCristal.

Qu’apporte la démarche au quotidien ?

La démarche EvE vise à rétablir l’équilibre entre centralisation et autonomie des sites.
Elle permet aux membres des groupes de travail d’être acteur de la performance, de résoudre des problématiques et d’améliorer les conditions de travail. Ce sont les opérationnels, proche des contraintes du terrain qui proposent eux-mêmes les solutions et les améliorations.
Elle développe donc le travail collaboratif entre les différents services, valorise les salariés et améliore la communication et l’échange.

Un Groupe de travail EvE sur le terrain à Erstein
Le Management visuel à Sainte-Emilie

Quels outils sont utilisés pour améliorer la performance et la Qualité de Vie au Travail ?

Nous nous sommes intéressés à la méthode 5S qui consiste à optimiser l’environnement et les conditions de travail afin d’être plus efficace.
Nous avons développé le management visuel : des panneaux de communication évolutifs et construits par les salariés ont été installés sur les sites pour favoriser les échanges et la communication sur le terrain.
Nous avons aussi ritualisé un tour de table à la fin de chaque réunion, appelé « C’est Bien Ça Craint », pour que chacun exprime son avis en énonçant les points positifs puis les points négatifs.

Etre au cœur de la démarche est enrichissant et formateur. Agir pour l'amélioration de nos usines en utilisant des outils et des méthodes novatrices me permet chaque jour non seulement d'apprendre sur notre process et nos ateliers, mais surtout de faire émerger des solutions collaboratives portées par les salariés eux-mêmes.

Estelle PINEL Responsable Supply Chain et Animatrice EvE (Bourdon)

Mener la démarche EvE sur notre site est une réelle opportunité pour moi, aussi bien sur l’aspect humain que technique. Travailler Ensemble nous permet de rassembler des domaines de compétences et avis différents afin de se diriger intelligemment vers des solutions. Avoir pour objectif l’ Excellence nous oblige à améliorer sans cesse nos performances. Si personne n’est parfait, donnons-nous les moyens d’être excellent !

Kevin MATEUS Animateur Environnement et Animateur EvE (Sainte-Emilie)

Un challenge passionnant et enrichissant qui permet d'avoir un rôle totalement transverse, d'utiliser des outils et méthodes que j'avais vus lors de mon cursus de formation et que j'avais envie de mettre en pratique, avec un but d'amélioration continue qui est très valorisant.